Finn, de Sudbury School Paris ...Ecole anglophone à Paris

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Finn, de Sudbury School Paris ...Ecole anglophone à Paris

Message par Finn le Lun 16 Jan - 8:07

Hello,

Je m'appelle Finn et je suis un des co-fondateurs de l'Ecole Sudbury School Paris située dans le 13ème à Paris, fondée et en fonctionnement depuis mars 2016 et ouverte officiellement en Septembre 2016.

Il s'agit d'une école spécifiquement anglophone - ou du moins bilingue - qui a ouvert dans un contexte un peu particulier : en janvier 2016 l'Ecole Dynamique occupait des locaux dans le 13ème qui étaient devenus trop petits et ils étaient sur le point de déménager vers le 14ème. Ayant contracté un bail de trois ans, ils avaient le souci de transmettre le lieu à un autre utilisateur. Dans le même temps, ils avaient 2-3 membres anglophones qui n'étaient pas vraiment heureux dans leur école francophone. Et puis un autre co-fondateur de SSP lui-même anglophone, le véritable intitiateur du projet Aaron Keohane, s'était rapproché de l'ED par le passé dans l'espoir de rejoindre leur équipe. C'est donc naturellement vers lui qu'ils se sont tournés en lui proposant d'ouvrir une école anglophone dans leurs locaux vides.

---

De mon côté, j'avais moi-même passé vingt ans à me retourner les méninges autour de l'éducation sans oser tout à fait passer le pas. Pendant mes études en linguistique j'ai suivi un module de "sensibilisation aux métiers de l'enseignement" comprenant deux stages d'observation, et si je voyais tout ce qui me semblait injuste dans l'attitude du prof je n'avais aucune idée ce que je ferais à sa place. Après deux années sabbatiques consacrées à me chercher en surfant de sujet en sujet sur Internet (de l'auto-unschooling ? ^_^), j'ai repris mes études avec deux plans en tête : faire un master en sciences de l'éducation et suivre une formation dans le domaine du développement durable (compris dans son sens le plus large, comme un système intégrant énvironnement, économie, social, cuture et gouvernance de façon lucide et cohérente). Je n'ai pas pu faire ça dans l'ordre espéré et j'ai avorté mon master pour rejoindre l'autre formation - en gestion de projets de solidarité internationale et de développement durable.

Ayant eu du mal à trouver un emploi stable et satisfaisant dans le domaine associatif, et mon innocence naïve s'étant un peu heurtée aux réalités du terrain, je me suis tourné vers des emplois à mi-temps aux horaires bien définis, toujours à tourner autour du pot de la question éducative : surveillant dans un collège en zep pendant un an parce que j'espérais y introduire des processus de médiation, puis animateur en centre de loisirs et périscolaire pendant 4 ans. J'ai fini par prendre pas mal de plaisir à l'accompagnement aux devoirs, et sur un coup de tête je me suis décidé à passer le concours de prof des écoles qui m'avait toujours tenté, malgré la méfiance et l'inquiétude que j'avais vis-à-vis d'un système dans lequel je ne me reconnaissais pas mais que j'espérais (tant soit peu) pouvoir faire évoluer de l'intérieur.

Mon concours en poche, j'ai entamé une année de stage qui s'est révélée insupportable. Me retrouver moi-même obligé d'obliger des enfants de 3 à 5 ans à faire des choses qu'ils ne voulaient pas faire en passant par la séduction ou la menace, et pire encore, de les interrompre quand ils éprouvaient enfin du plaisir sous prétexte que c'était la récréation ou qu'il fallait passer à autre chose - ce n'était juste pas la vision que j'avais de l'éducation. Et lorsque je me suis fait taper sur les doigts parce que j'envisageais de faire autrement, je n'ai pas demandé mon reste. Une rencontre décisive d'une heure avec Arthur et Laélien de l'ED a suffi à me décider une bonne fois pour toutes. Ce que mon coeur avait toujours voulu et espéré existait bien, avait un nom, une histoire, et avait fait ses preuves ! Je ne pouvais plus repartir en arrière, j'ai donné ma démission le lendemain.

---

J'ai ensuite tanné l'ED moi aussi pour les rejoindre et j'ai travailé un temps avec un groupe initié par Marie (qui était encore à l'ED) autour d'un projet d'école Sudbury vers Orsay, mais c'était loin de chez moi, et au bout d'un mois elle m'a parlé de ce projet d'école anglophone.

Aaron et moi-même nous sommes contactés simultanément et dès janvier, après les premières rencontres d'EUDEC France, on a commencé à travailler ensemble. Il avait déjà rassemblé pas mal de monde pour une réunion skype fondatrice, et rapidement on a été 4, puis 5 dans l'équipe. Et c'est ainsi qu'on s'est lancés...

...la suite au prochain épisode... Wink

Finn
Admin

Messages : 4
Date d'inscription : 14/01/2017
Localisation : Paris
Ecole ou Projet : Sudbury School Paris

Voir le profil de l'utilisateur http://sudbury.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum